Papeterie et lin

Le papier est une matière sèche fabriquée essentiellement à partir des fibres de bois, de lin ou de chanvre (ou encore de papier recyclé). Il se présente en feuille minces et est obtenu après transformation de la pâte à papier.  Dans la suite nous parlerons uniquement des papiers fabriqués à base des fibres de lin et de chanvre.

La fabrication du papier date de plus de deux siècles, avant le papier se faisait principalement par recyclage de vieux tissus, de chiffons et de corde. C’est seulement plus tard que les fibres végétales ont fait leur apparition dans l’industrie de papeterie ; et les papiers de lin et de chanvre ont commencé à être fabriqué en France qu’à partir des années 1300.

De nos jours, la production mondiale du lin et du chanvre se fait en grande partie en Europe, la France produit plus de huit millions de tonnes de papier et cartons par an ; avec plus de la moitié de sa production destinée aux papiers emballage et près d’un quart aux papiers à usage graphique.

Parmi les fibres utilisées dans la fabrication du papier, les fibres de chanvre et de lin sont beaucoup appréciées par leurs caractéristiques. Plus de la moitié de la production des fibres courtes de lin et de chanvre servent à l’industrie papetière. Elles apportent une finesse particulière au papier, une bonne résistance (peut résister 3 siècles), elles sont parmi les rares fibres à être plus solides mouillées que sèche, se nettoie facilement et elles sont recyclables (se recycle 7 à 8 fois). Ces fibres peuvent être utilisées séparément ou mélangées pour avoir du papier.

La transformation des fibres en papier passe par la pâte à papier dans des moulins.  Pour obtenir cette pâte, les fibres sont d’abord broyées et défibrées dans de l’eau pour séparer les parties ligneuses de la fibre, on y ajoute ensuite de la colle en petite quantité avant de tamiser le mélange. Puis les feuilles obtenues sont séchées, pressées et enfin mis sous presse pour obtenir un papier lisse. Cette dernière étape dépend de l’utilité du papier, les papiers d’arts ne sont pas forcément lisses.

Les papiers fabriqués à base de ces fibres ne se limitent pas aux papiers emballage et aux graphismes, on les retrouve aussi dans des livres, bibles, papiers filtres et d’autres papiers à usages spécifiques. Les papiers de lin et de chanvre sont présents dans la fabrication des billets de banques, ces papiers sont appréciés parce qu’ils sont peu mince mais fort double pli.

Dans la fabrication du papier à cigarette ces fibres sont très preneuses, ils donnent un papier fin, solide, très ouverts et un bon goût à la bouche. La quasi-intégralité du chanvre Français est acheté par les grandes industrie de la cigarette pour le transformer en cigarette ou l’importer en Russie, Pakistan,… en vue de commercialiser la cigarette dans ces pays.