Le lin

Le lin est une plante faisant partie de la famille des Linaceae. En France, cette plante est cultivée en Normandie, en Ile de France et dans les Hauts-de-France pour ses fibres textiles qui produisent un tissu très léger et de bonne qualité. Le lin Français est reconnu pour sa qualité parce qu’il est cultivé dans une zone ayant un climat très approprié, une bonne alternance entre la pluie et le soleil ce qui favorise la pousse des longues tiges de lin. La France 1er producteur mondial de lin, regroupe des teilleurs expérimentés de plusieurs décennies qui transforment la plante de lin en fibre teillé et la sépare des graines et des anas.

Le lin est une plante qui respecte l’environnement, d’abord sa culture ne nécessite presque pas de pesticide, ensuite transformation se fait naturellement avec peu d’eau, elle est peu polluante et produit peu de déchets. La première étape de transformation a lieu lors du rouissage après avoir arraché la plante, elle est tout simplement déposé au sol pendant des semaines. Exposé au soleil et à la pluie avec la présence du sable ce qui va permettre au lin de rouir et il y’aura séparation des fibres textiles et de la partie ligneuse de la tige.

Le lin livré en balle par le liniculteur est envoyé au teillage pour le séparer les fibres des graines et les pailles. Puis les morceaux de pailles appelé anas sont séparés des fibres, et enfin les fibres longues sont séparées des fibres courtes appelée étoupes.

Dans le lin, rien ne se jette, toutes les parties de la plante sont utilisées à des fins diverses après transformation. Le lin est principalement utilisé en textile ce qui participe à l’économie circulaire. Les fibres longues de lin teillé sont transformées en fil et en tissu et sont utilisé dans l’habillement. Les fibres de lin sont beaucoup appréciées dans le textile parce qu’elles sont longues et robustes ce qui rend le vêtement solide et il dure plus longtemps par rapport à un vêtement en coton.

Les fibres courtes de lin ont diverses utilisations. Elles sont aussi utilisées dans le textile pour fabriquer le linge de maison et sont beaucoup utilisées en papeterie pour fabriquer des papiers fins comme le papier à cigarette, des papiers d’arts, de décorations et des papiers de bible. Les étoupes de lin sont aussi présentes dans la fabrication des cordes, des ficelles et de plusieurs matériaux composites dans d’autres secteurs notamment dans le sport, le loisir, l’automobile et le bâtiment.

Les anas de lin sont les déchets récupérés lors de la brisure de la tige centrale de lin, ils représentent 50% de l’ensemble de la plante de lin. Plus que des déchets les anas de lin sont utilisées pour leur résistance comme alternative à la farine de bois et comme panneaux de particules de bois aggloméré. Elles sont aussi utilisées comme litière pour les chevaux et comme combustible pour chaufferie.

Comme annoncé plus haut, rien ne se perd dans le lin, ses graines sont de plus en plus utilisées dans l’alimentation humaine et animale pour leur ratio en oméga 3, en fibre, en protéines et minéraux. Elles sont aussi utilisées dans l’industrie cosmétique notamment pour les masques de visage et des cheveux.