Filature lin

Le lin textile est une plante beaucoup cultivée en France pour sa fibre, qui est destiné principalement à l’industrie textile. La fibre de lin est obtenue après transformation du lin au teillage, une étape qui consiste à séparer les fibres de lin du bois qui présent dans la tige. Le teillage a lieu après le rouissage, une fois que la plante est arrachée, elle est déposée au sol, séchée puis envoyées chez les teilleurs. Lors du teillage, les fibres longues (long brin ou filasse) sont séparées des fibres courtes (étoupes) et peignées. Le peignage est de plus en plus effectué par les teilleurs.

Le peignage est l’opération qui précède la filature, la fibre est bien préparée pour être transformée en fil. Le peignage consiste à enlever les impuretés se trouvant sur la fibre afin d’obtenir des fibres parallèles et calibrés sous forme de ruban. Le ruban peigné obtenu est ensuite étiré et régularisé pour ressembler à une mèche qui sera exploitable en filature.

La filature est l’étape qui transforme le lin teillé en fil de lin qui sera à sont tour utilisé à diverses fins.la filature se s’effectue suivant deux méthodes selon l’utilisation du fil. La première méthode de filature est celle qui se fait à sec. Celle-ci concerne les fils les plus rustiques et épais utilisés pour fabriquer des cordes et les gros fils destinés à fabriquer des tissus lourds pour le les toiles, les jeans ou à des usages techniques. Cette filature s’effectue sur des fibres courtes de lin (étoupes).

La deuxième méthode est la filature des fils plus fins pour des tissus légers ; destiné à l’habillement et au linge de maison se fait soit par immersion dans un bain d’eau chaude (60 à 70°C) afin qu’ils soient souples et plus malléables. Cette technique est principalement faite avec les fibres longues de lin, elle permet d’obtenir des fils de lin de très grande qualité.

Après la filature, certains fils sont acheminés chez des tricoteurs, ceux-ci vont améliorer les techniques pour obtenir des mailles souples et élastiques, souples et de grande finesse.

Avant d’aller au tissage, les fils sont de nouveau traités pour leur donner des propriétés plus recherchées. Ce traitement est appelé l’ennoblissement, il englobe plusieurs opérations, les fils peuvent être blanchis, teints ou défroissés. C’est grâce à cette étape que l’on a des fils de lin de plusieurs couleurs. Le filage et l’ennoblissement terminé, les fils sont transmis aux tisseurs pour obtenir des tissus en lin ou les mélanger avec d’autres matières pour obtenir des tissus mélanger.

Le lin étant un produit totalement recyclable et biodégradable, les déchets obtenus lors de la filature servent à fabriquer d’autres produits non tissés comme le garnissage intérieur des automobiles et les matériaux composites.

Bien que la France soit le premier producteur de lin textile, elle n’est pas à l’origine de la fabrication du fil de lin. La capacité de filature française n’est pas adaptée à sa production, près de 80% de fil de lin est confectionné en Asie contre 15% en Union Européenne principalement en Europe de l’Est. La Chine reste le premier producteur de fil de lin, suivi de l’Inde.

Le lin reste une matière de bonne qualité avec des fils solides et résistantes, il est hypoallergénique et respirant.